Scolan 2020

Scolaire

L’objectif principal repose sur notre volonté de placer l’enfant au centre d’un dispositif partagé entre l’Education nationale, les enseignants, les parents et la commune. La restauration collective est un sujet sensible à la fois sur la qualité et sur le prix du repas. Aujourd’hui s’ajoute l’intérêt de disposer d’un mode de restauration respectueux de l’environnement et vecteur de santé.

  • Mise en place du PET, Projet Éducatif Territorial, guidé par 3 grandes orientations éducatives, l’autonomie, l’épanouissement et la socialisation de l’enfant sur les temps scolaires, périscolaires et extra-scolaires
  • Mise en place du « plan mercredi », dispositif porté par l’Education nationale et la ville axé sur des activités des centres de loisirs avec les projets pédagogiques de l’école
  • Amélioration du patrimoine bâti et sécurisation des établissements et des abords des écoles
  • Intervention de personnes qualifiées extérieures pour sensibiliser les écoliers aux risques sécuritaires
  • 35 tableaux numériques ont été installés avec connexion internet entre 2014 et 2019
  • Acquisition d’une classe mobile (15 tablettes numériques)
  • Développement du portail familles permettant le paiement numérique des factures
  • Un élu référent dans chaque école pour assister au Conseil d’école
  • Partenariats maintenus avec des associations : Lire et Écrire pour Réussir (clubs Coup de Pouce), Lire et faire lire, l’AIDE…
  • Dans les restaurants scolaires :
    menu élaboré avec une diététicienne et soumis à la Commission de restauration scolaire incluant des parents ; les marchés ont été écourtés pour une évaluation plus fréquente du prestataire ; amélioration apportée aux repas (plus de produits bios, aliments labellisés, moins de produits transformés, deux produits locaux par semaine, mise en place de menus végétariens)
  • Extension de l’école Poincaré et rénovation du bâtiment ancien (6 classes envisagées et un Centre de loisirs)
  • Réflexion autour de la création d’une nouvelle école au Nord de la commune
  • Rénovation des écoles Pasteur et lac Marchais à échéance été 2021 (changement de toutes les fenêtres et isolation)
  • Réflexion avec l’ARS (Agence Régionale de Santé) sur la création d’une classe expérimentale dédiée aux enfants présentant des troubles autistiques
  • En concertation avec les enseignants des écoles maternelles, réflexion autour des nouveaux kits d’apprentissage  pour les petits
  • Mise en place d’une veille et d’un suivi par l’intermédiaire d’un cahier de liaison prenant en compte la journée de l’enfant, entre les enseignants, les animateurs, le personnel de restauration…
  • Continuation du programme de sécurisation dans les écoles et aux abords, en lien avec les enseignants
  • Sécurisation des cheminements des écoliers dans la ville
  • Réflexion avec les parents d’élèves sur la mise en place de « pédibus » et de « s’cool bus »
  • Encore plus d’exigences sur la qualité des repas, limitation de la distance des sources d’approvisionnement, augmentation de la qualité des produits servis… accroître la diversité des produits en privilégiant le « fait maison »
  • Mise en place d’un mode de service limitant le gaspillage
  • Inscription au projet pédagogique de la ville d’un ensemble de pratiques responsables destinées à limiter tout gaspillage avec évaluation

Dans le cadre du processus d'élaboration du programme d'investissement et de fonctionnement du prochain mandat communal, les ateliers "La Fabrique" constituent des points de rencontres privilégiés permettant une co-construction entre la liste Vivons Notre Ville et les Deuillois. Ils seront suivis d'une restitution publique début mars.

Concrètement, les Deuillois doivent pouvoir trouver une tribune leurs permettant de proposer des pistes d’évolutions, de poser des questions, de s’exprimer sur des propositions ou, plus simplement de s’imprégner des grands enjeux de la future mandature.

Bien entendu, dans un souci d’efficacité et de véracité, il conviendra de distinguer l’idéal et le possible et par conséquent de partager sur les contraintes réglementaires, financières ou de compétences qui régissent le fonctionnement des collectivités territoriales.

Vos élus doivent être les garants non seulement de cette élaboration mais aussi de sa faisabilité.